Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'actualités, photos, reportages, actions du Collectif des femmes journalistes

Le député NZANGI condamné, sa famille politique reste derrière lui

Publié le 15 Août 2013 par Christine MATEGHEKO

Trois ans de servitude pénale. C’est la peine à laquelle l’honorable Muhindo NZANGI BUTONDO vient d’être condamné par la Cour suprême de justice. Cet élu du peuple a été reconnu coupable de l’accusation d’atteinte à la sureté de l’Etat. Le verdict est tombé ce mardi 13 août à la Cour suprême de justice de Kinshasa au terme d’un procès de deux jours où l’élu de Goma comparaissait en flagrance. Arrêté dimanche 11 août à Goma alors qu’il venait de participer à une mission parlementaire, Muhindo NZANGI BUTONDO était poursuivi pour offense au Chef de l’Etat, atteinte à la sureté de l’Etat et appel au soulèvement populaire. Le député condamné venait de prendre part à une émission diffusée sur Kivu One, une radio émettant à Goma. Ce sont les propos tenus au cours cette émission qui ont été mis en cause. En réaction à cette condamnation, le député JUMA BALIKWISHA, élu du territoire de Beni et président du Caucus des élus du Nord-Kivu, parle de l’assassinat de la démocratie. Selon cet élu, les propos tenus par l’honorable NZANGI BUTONDO au cours de l’émission incriminé n’ont rien de grave en termes d’atteinte à la sureté de l’Etat. Le député JUMA BALIKWISHA dit craindre pour la démocratie en RDC du moment où même les députés sont muselés alors qu’ils n’ont que la parole comme arme. ECHO FR: Honorable JUMA BALIKWISHA
A noter que le député NZANGI BUTONDO a été serein tout au long du procès. Il a bénéficié du soutien des élus du Nord-Kivu et d’autres députés nationaux, élus de Kinshasa et de Lubumbashi. Déçus, certains élus et d’autres personnalités qui ont suivi de près le procès ont laissé entendre qu’une bombe vient de leur tomber sur la tête.

Le MSR se suspend sa participation aux activités de la MP
Condamnation du député NZANGI BUTONDO à 3 ans d’emprisonnement ferme par la Cour Suprême de Justice. Sa famille politique le soutient. Le Mouvement Social pour le Renouveau condamne la décision de la Cour Suprême de Justice et parle d’un procès politique qui déshonore la RDC et fait la sa honte. Le MSR, deuxième formation politique de la Majorité présidentielle, suspend sa participation aux activités politiques et réunions de cette plate forme politique ainsi qu’aux travaux préparatoires des concertations nationales. Le MSR exige à la Cour Suprême de Justice de revenir sur sa décision.

Les partisans du MSR à Kinshasa

Les partisans du MSR à Kinshasa

Commenter cet article