Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'actualités, photos, reportages, actions du Collectif des femmes journalistes

LA SITUATION SECURITAIRE GENERALE DU MOIS DE JUIN RAPPORT DU COLLECTIF DES FEMMES JOURNALISTES

Publié le 7 Août 2013

Constat Générale : ce mois de juin a été réputé le mois de l’insécurité caractérisé par les tueries, extorsion, vol simple et autres cas de violations des Droits Humains en ville de Butembo et territoires de Beni et Lubero. Les cas de proxénétisme confondu au départ à des enlèvements sont aussi cités dans ce rapport.

Parmi les auteurs, on trouve des civils, des bandits en armés, des militaires et des milices.

  1. En date du 4 juin 2013, deux corps sans vie des hommes ont été retrouvé la matinée du mardi à KIKUVO, village situé à 15 km de KIRUMBA au sud du territoire de Lubero. Selon le chef de groupement MUSINDI contacter à ce sujet, ces deux corps retrouvé dans un champ auraient été jeté sur place après avoir été tués par des inconnues car aucune trace n’a été retrouvé après enquête, renseigne notre source.
  2. La nuit du même mardi entre 19 hoo et 20 hoo, en cellule NGULE et BWIGNOLE, nous sommes à Butembo des hommes armés porteurs d’arme à feu et armes blanches ont inquiété la paisible population des contrées précitées où 5 parcelles ont été la cible de ces hommes armées au nombre de 4. En cellule VUBANGE, Monsieur KASA KIDI a reçu une belle au niveau de sa cuisse gauche. Ils ont emporté 50$ et des francs dont le montant ne nous a pas été évalué ainsi que des téléphones portables. La victime a été internée à l’hôpital MATANDA.

  1. Au N° 88, ils ont emporté un téléphone portable.

  1. Au N° 58 chez PKU, des bandits chacun muni d’une arme à feu ont emporté une somme de 680 $ et 2 téléphones portables après avoir enformé toute la famille dans la chambre à coucher.
  2. Ma même nuit dans la boutique appartenant à Monsieur J’arrive 7 téléphones ont été emporté et des unités évaluées à 100$ et une sommes de 8500 FC autres biens de valeur.

  1. En date du 10 juin 2013 au quartier MATANDA, en cellule MWENEKE N° 137 en commune MUSUSA. Des bandits vêtus en tenues civiles porteurs d’armes blanches y ont opéré. Ils y avaient emporté 2000 F.C et 1 téléphone portable. Ils ont voulu opérés dans deux autres parcelles mais sans succès grâce à l’alerte des voisins.

En territoire de Lubero, une fille du nom de KA NA, élève à 5ème année secondaire à l’Institut Kyatenga résidante à VURANGA a été retrouvé tuée à KIRIMA découpée à la machette par son professeur de Religion. Son bourreau l’a d’abord enlevé avant d’aller la tuer. Le fait de l’enlèvement a eu lieu vendredi 7 Juin 2013 et le corps a été découvert lundi 10 juin 2013. La police s’est rendue au lieu du drame accompagné du présumé auteur en date du 12 juin 2013.

  • Un autre corps sans vie d’un jeune homme a été retrouvé à KASUGHO 7 km de Kirumba au sud du territoire de Lubero. La même journée confirme une source locale.

  • En date du 15/06/ 2013 un certain Samedi deux filles âgées de 13 et 16 ans ont fuit leur famille jusqu’à une destination inconnue. Au cour de la descente que nous avons effectué dans leurs familles à VULEMA, le 12 juin 2013 respectivement quelques numéros nous ont été donné pour les retrouvé : grâce à ces 3 numéros les filles cités ci-haut ont été retrouvées à Beni et retrouvée chacune en famille le même samedi 15 juin 2013

  • Lundi 17 juin 2013, plusieurs maisons ont été visitées par des hommes armés vêtus en tenus militaire en cellule VULUMBI au quartier KITULU aux environs de 20 H00. Ils étaient porteurs de 6 armes à feu. Ils ont tabassé les locataires de la parcelle et emporté des téléphones portables et appareils téléviseurs. Ils avaient crépités plusieurs balles avant de prendre le large après alerte des voisins.
  • La même nuit en cellule BASE LUSANDO et VISOGHO au quartier BWIGNOLE en commune KIMEMI ont voulu opéré sur place mais sans succès.
  • le 19 juin 2013, 3 bandits ont été tué par les éléments de la PNC la soirée de ce jour en cellule VULIMA au quartier MATANDA en commune MUSUSA. Ils logeaient en cellule KALIMBUTE en commune KIMEMI. Le comité de sécurité s’est rendu dans la parcelle où logeaient ces éléments pour faire un constat. Notre source sure nous a renseigné que quelques effets militaires ont été retrouvé dans la cour de la dite parcelle. Le même jour le bureau de la PIC a été installé sur place jusqu’à nos jours

  • En date du 20 juin 2013, une dame en provenance de MUSIENENE a été victime d’une escroquerie d’une somme de 2000$ lorsqu’elle venait de retiré la somme à la banque.

  • Lundi 24 juin un policier du nom de KAYENGA a été tué à VURUSI, village situé en territoire de Beni à 30 km de Kyondo dans la chefferie de Bashu par 4 maї-maї la nuit du dimanche au lundi 24 juin 2013 lorsqu’il était à son poste de travail. Il a été mis en terre le même lundi à 12 h00’.

-Mardi 25 juin 2013, 3 maї-maї et une civile (femme) tués tel est le bilan après échange des tirs qui a opposé les maї-maї de la fontaine aux éléments FARDC à KASIKi au Nord-Ouest de Luofu dans le sud du territoire de Lubero. Nos sources sur place nous ont renseigné que la population environnante a abandonné certains villages situés non loin du lieu du drame pendant ce temps, l’armée loyaliste ferait le contrôle de cette partie vidée et la population a pris la direction de KANYABAYONGA et d’autres KIRUMBA craignant d’éventuelles représailles de la part de la milice. Notons que cet affrontement a eu lieu la nuit du mardi 24 juin 2013 à 4 heures du matin, conclu notre source sur place.

-Dimanche 30 juin 2013, en commune KIMEMI, au quartier LUMUMBA sur avenue MASISI au N° 12, un jeune garçon du nom de MSA KALM Ea été tabassé par son grand-frère la nuit du dimanche au lundi 1er juillet à 2 H00 du matin confirme un membre de sa famille. Conduit, la victime a succombé de suite d’une hémorragie interne à 12 heure le lundi 1er juillet à 2013. La cause de leur bagarre était que la victime avait utilisé le lait de beauté de son grand frère sans son autorisation le dimanche 30 juin journée de l’Indépendance. Le pauvre garçon âgé de 18 ans a été enterré à NGENGERE l’après-midi du lundi 1er juillet 2013 sous une forte émotion. L’auteur de l’acte du nom de W ME a pris une destination inconnue. Affaire à suivre.

Fait à Butembo, le 30/06/2013

Fin juin 2013-08-03

Sé/PELAGIE LUMBULUMBU

Productrice Médias et chargée de monitoring

Commenter cet article